Get Adobe Flash player

In order to view this page you need Flash Player 9+ support!

Get Adobe Flash player

Bannière

Bannière
Auto News Info
Autonewsinfo
La passion de l'automobile
Monoplaces – Autonewsinfo
La passion de l'automobile
  • WILL POWER EN PÔLE À ROAD AMERICA
      Bien discret depuis le début de saison le pilote Australien du Team de Roger Penske Will Power s’élancera depuis la pole du Grand Prix de Road America à Elkhart Lake dans le Wisconsin. En 1’42″2105, il partagera la 1ére ligne avec le Champion Indycar en titre, le Néo-Zélandais Scott Dixon du Chip Ganassi, son […]
  • PREMIÈRE VICTOIRE EUROPÉENNE POUR LE ROOKIE FRANÇAIS ANTHOINE HUBERT AU NORISRING
          Premier succès dans le Championnat d’Europe de F3 2016 du jeune rookie Français Anthoine Hubert qui triomphe ce samedi dans la seconde course du Norisring Au volant de sa monoplace de l’équipe Hollandaise Van Amersfoort, l’ancien Volant Euro Formula du circuit de La Chatre décroche sa première victoire en F3 Européenne Déclaré […]
  • DÉBUTS EN F1, DE CHARLES LECLERC AVEC HAAS GP, AU BRITISH GP
          Le jeune Monégasque, âgé de 18 ans – il est né le  16 octobre 1997 à Monte Carlo –  Charles Leclerc, va prochainement effectuer ses grands débuts en F1, car le pensionnaire de la Ferrari Driver Academy, vient d’être enrôlé par le  Team Américain Haas. Actuellement en GP3 Series, il pilotera la […]
Bannière
Accueil

 

Stratobus est un dirigeable de 100 m de long, 30 m de diamètre et qui flottera à 20 km d’altitude : ce géant est un projet de Thales Alenia Space (coentreprise du français Thales, 67%, et de l’italien Finmeccanica, 33%), qui présentera ce mardi le concept, annonce Le Parisien. Stratobus - Thales L’appareil embarquera jusqu’à 250 kg de technologie pour des missions aussi bien de surveillance aérienne que de contrôle environnemental et de télécommunications (Internet, 5G). Il contiendra 50 000 m3 d’hélium ou d’hydrogène, contre 4 000 m3 dans un dirigeable classique, rapporte le quotidien. L’objectif est une mise sur le marché vers 2020, visant les Etats et les entreprises : « Google, Facebook, etc., mais surtout les opérateurs télécoms qui ont besoin de solutions locales complémentaires aux satellites », détaille Jean-Philippe Chessel, le directeur du programme chez Thales Alenia Space. Il le présente sur le site de Thales en indiquant : Dans le domaine des télécommunications, Stratobus pourra être utilisé pour réduire la fracture numérique sur des zones géographiques où Internet n’est pas encore accessible (zones désertiques en Afrique par exemple) mais aussi pour renforcer le réseau GSM à l’occasion de grands événements (type Jeux Olympiques). Au niveau de la navigation, Stratobus offre la possibilité d’augmenter la couverture GPS sur les zones de trafic dense. » Les Echos indiquaient lundi que six autres industriels en France (Solution F, Tronico Alcen, Airstar Aerospace, Cnim) et à l’étranger (le norvégien Prototech et le hollandais SSBV) sont associés à ce prototype. Il va « nécessiter presque 50 millions d’euros d’investissement ces deux prochaines années pour débloquer les derniers verrous technologiques ».

 

 

Le pilote et concepteur français, Didier Esteyne, a effectué la traversée de 70 km vendredi matin en seulement 36 minutes.

106 ans après Louis Blériot, le premier à avoir traversé la Manche en avion entre Calais et Douvre, le pilote Didier Esteyne est le premier à avoir réussi cette traversée avec un avion totalement électrique. A 10h17 précises vendredi, l'E-Fan, l'avion électrique d'Airbus, décollait de Lydd, au Royaume-Uni, pour atterrir de l'autre côté de la Manche à Calais, en France, moins d'une heure plus tard. Il a fallu très exactement 66 minutes à Didier Esteyne, le pilote, pour effectuer la traversée et couvrir les 70 km qui séparent les deux côtes. «Bravo Didier ! Well done ! (Bien joué)», a tweeté le groupe Airbus.

Bonnes conditions. La traversée a pu s'effectuer dans d'excellentes conditions pour l'avion, puisqu'il faisait beau mais pas trop chaud. Le pilote, attentif à la température des batteries et du moteur qui ne doivent pas trop chauffer, était en contact radio avec la tour de contrôle de Lydd jusqu'au milieu de la Manche, puis avec celle de l'aérodrome de Calais pour la seconde partie du voyage. A son arrivée, l'avion, qui vole à 3 500 pieds, soit environ 1 100 mètres, avait encore de quoi voler environ six minutes, avec 21 % de batterie, souligne le Point.
En cas de panne des moteurs, l'avion aurait eu la capacité de voler encore quatre minute
nt d'amerrir. Le pilote disposait d'un gilet de sauvetage. Il était aussi muni d'un parachute et escorté par un hélicoptère Dauphin.

 Le pilotage de cet appareil est tout ce qu'il y a de plus classique, précise-t-il. «L'E-Fan réagit comme un avion à propulsion thermique», poursuit-il. «Avant de transporter des gens avec ce genre d'avion, il va se passer certainement beaucoup d'années», prévient Didier Esteyne. «Mais l'hybridation est une voie tout à fait raisonnable qui va voir le jour dans les années à venir, c'est une certitude», se réjouit-il.

 


 

Airbus Hélicopters a lancé son premier Awards, pour récompenser ses fournisseurs les plus performants, au niveau international.

 

La cérémonie de Remise des prix a eu lieu au Musée de L'Air du Bourget lors de la 51 éme édition du premier Salon Mondial de l’Aéronautique le Paris Air Show.

 

Cette cérémonie va devenir un événement annuel afin de récompenser les fournisseurs qui contribuent activement à la quête d'Airbus Hélicoptères pour la compétitivité.

 

"Nous voulons passer du plus grand au meilleur fabricant d'hélicoptères, et nos fournisseurs font partie de ce défi.

 

Autour des fondements de prix, de qualité et de temps, nous sommes devenus à la fois plus collaboratif et plus exigeant dans le même temps de manière à accroître notre compétitivité ", a déclaré Martin Schuebel, Airbus Hélicopters vice-président exécutif des approvisionnements stratégiques.

 

Les candidats en lice étaient une sélection de sociétés françaises et internationales, des PME et des grands groupes - représentants du collège des Airbus Hélicopters des fournisseurs.

 

 

Une PME située dans le sud de la France, a également été reconnue comme le premier des trois partenaires innovants, pour sa solution de prototypage rapide utilisé pendant la phase de développement de la nouvelle architecture de boîte de transmission principale de la H160.

 

 

 

 

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace est organisé par le SIAE, filiale du

Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS).

La 51e édition du salon aura lieu au Parc des expositions du Bourget du 15 au 21 juin 2015

et réunira de nouveau l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des dernières innovations technologiques.

Les 4 premiers jours du salon seront réservés aux professionnels suivis de 3 jours pour le Grand Public.

 

 

 

Solution F a travaillé avec Oreca, le promoteur du GT Tour, pour proposer à la FFSA une voiture financièrement accessible, capable de concourir avec les GT3, et faisant l’objet d’un classement spécifique.

La SuperSport dispose d’un châssis et d’une motorisation  monotypes, avec une carrosserie de coupé de grande diffusion (segment des Bmw M3 / M4, Peugeot RCZ, Nissan 370Z etc…).

Un « démonstrateur », dérivé des voitures que Solution F a développées pour le championnat Suédois des voitures de Tourisme (STCC), a été présenté lors de la finale du GT Tour au Castellet, et a été autorisé à prendre part à l’épreuve reine du GT Tour.

Malgré une course prématurément interrompue par un accrochage dès le deuxième tour, la SuperSport a prouvé qu’elle avait sa place dans le peloton des GT3, avec un temps au tour à moins de 3’’ de la pole position et une « cohabitation » avérée sur la piste.

A l’issue de cette manche finale du GT Tour, Oreca et la FFSA ont validé la présence de la SuperSport dans le peloton des GT3 en GT Tour 2015.

Une journée de présentation et d’essais  sera organisée ces prochains jours par Solution F, afin de permettre aux clients potentiels de tester cette nouveauté !!

 
Bannière