Get Adobe Flash player
Bannière
Auto News Info
La passion de l'automobile
  • VICTOIRE POUR KAZUKI NAKAJIMA A SUZUKA EN SUPER FORMULA. GASLY FINIT DIX
        Week-end parfait pour le pilote de la Dallara SF14 Toyota du Team TOM’S, Kazuki Nakajima qui après la pole position samedi, s‘est offert ce dimanche la victoire, à l’occasion de la première épreuve du Championnat Nippon de monoplace de la Super Formula et qui se déroulait sur la piste de Suzuka. A l’arrivée, […]
Monoplaces – Autonewsinfo
La passion de l'automobile
  • WILL POWER EN POLE À BARBER, EN INDYCAR.
          Déjà en pole lors de la manche d’ouverture du Calendrier 2017 du Championnat de Monoplaces Américain Indycar à St Petersburg, en Floride, le pilote Australien Wil Power du Team de Roger Penske, signe à nouveau le temps de référence ce samedi sur le Circuit de Barber, en Alabama. Au volant de sa […]
  • KAZUKI NAKAJIMA LA POLE À SUZUKA EN ‘SUPER FORMULA’.
      Le pilote Nippon du Team Toyota Tom’s, Kazuki Nakajima –membre de l’Équipe Toyota en Mondial d’Endurance WEC– s‘offre la première pole de la Saison 2017 qui débute ce week-end sur le Circuit de Suzuka, au Japon. Avec un chrono de 1’35″907, il s‘élancera depuis la première ligne avec à ses côtés son compatriote Yuji […]
  • DE BAHREÏN À SUZUKA… POUR PIERRE GASLY.
        Après avoir roulé mercredi sur le Circuit de Sakhir, sur l’Île de Bahreïn, avec Red Bull Racing lors des essais F1 officiels, le jeune espoir Français Pierre Gasly est maintenant à pied d’œuvre au pays du Soleil Levant… au lointain Japon, sur la piste de Suzuka, avec le Team Mugen, pour le premier week-end […]
Accueil Solution F partenaire dans le Projet Stratobus

/>


Stratobus est un dirigeable de 100 m de long, 30 m de diamètre et qui flottera à 20 km d’altitude : ce géant est un projet de Thales Alenia Space (coentreprise du français Thales, 67%, et de l’italien Finmeccanica, 33%), qui présentera ce mardi le concept, annonce Le Parisien. Stratobus - Thales L’appareil embarquera jusqu’à 250 kg de technologie pour des missions aussi bien de surveillance aérienne que de contrôle environnemental et de télécommunications (Internet, 5G). Il contiendra 50 000 m3 d’hélium ou d’hydrogène, contre 4 000 m3 dans un dirigeable classique, rapporte le quotidien. L’objectif est une mise sur le marché vers 2020, visant les Etats et les entreprises : « Google, Facebook, etc., mais surtout les opérateurs télécoms qui ont besoin de solutions locales complémentaires aux satellites », détaille Jean-Philippe Chessel, le directeur du programme chez Thales Alenia Space. Il le présente sur le site de Thales en indiquant : Dans le domaine des télécommunications, Stratobus pourra être utilisé pour réduire la fracture numérique sur des zones géographiques où Internet n’est pas encore accessible (zones désertiques en Afrique par exemple) mais aussi pour renforcer le réseau GSM à l’occasion de grands événements (type Jeux Olympiques). Au niveau de la navigation, Stratobus offre la possibilité d’augmenter la couverture GPS sur les zones de trafic dense. » Les Echos indiquaient lundi que six autres industriels en France (Solution F, Tronico Alcen, Airstar Aerospace, Cnim) et à l’étranger (le norvégien Prototech et le hollandais SSBV) sont associés à ce prototype. Il va « nécessiter presque 50 millions d’euros d’investissement ces deux prochaines années pour débloquer les derniers verrous technologiques ».